09 72 62 28 60

Sophie de Menthon : « Oui, les Français aiment leur entreprise ! »

Default blog
Sophie de Menthon, présidente du mouvement ETHIC (Entreprises de Taille Humaine Indépendantes et de Croissance), a lancé il y a 10 ans une fête de l'entreprise baptisée "J'aime ma boîte". Le principe ? Les salariés organisent des événements conviviaux sur leur lieu de travail. La prochaine fête aura lieu le 18 octobre 2012.  Interview.

Teambuilding-entreprise : Les Français aiment-ils vraiment leur entreprise ?

Sophie de Menthon : Oui ! En 2011, 63 % des Français interrogés par Opinion Way ont déclaré aimer leur entreprise (voir l'étude complète). Certes, ce taux a baissé de 4 points par rapport à l'année précédente, mais cette érosion est surtout liée au fait que les Français ont une vision morale de l'entreprise, dans un contexte de crise. Ils aiment moins "l'entreprise" en général, mais toujours autant "leur entreprise" à eux.

Pourquoi cet attachement à l'entreprise, qui peut surprendre ?

Parce que l'entreprise reste le dernier socle de notre société, avec la famille. Les Français n'ont plus confiance dans la politique, la religion ou même l'éducation. Aujourd'hui, "ma famille" et "ma boîte" sont leurs principaux cadres de référence.

Qu'est-ce qui fait que les salariés aiment plus ou moins leur entreprise ?

L'ambiance de travail est le facteur n° 1 de l'attachement à l'entreprise. On passe beaucoup plus de temps avec ses collègues qu'avec ses amis. Quand on leur demande "ce qui les rend heureux dans leur boîte", 44 % des Français répondent "une ambiance plutôt chaleureuse", autant que "le respect de leur travail".

Que peuvent faire les managers pour améliorer l'ambiance au travail ?

Cela tient souvent à la personnalité du dirigeant, surtout dans les petites structures. Dans une boutique, quand le patron est détestable, la vendeuse l'est aussi... Mais l'idéal est que cela vienne de la base, des salariés eux-mêmes. Les dirigeants ou les DRH peuvent se sentir mal à l'aise à l'idée de fêter l'entreprise alors que c'est la crise. Leur rôle est d'inciter et de faciliter concrètement l'organisation d'événements conviviaux, mais ils ne doivent pas les organiser eux-mêmes. C'est souvent une assistante ou un cadre qui va s'en charger. Les idées ne manquent pas : un pot entre collègues, un concours du bureau le mieux décoré, un mur de Post-it, un lipdub, un atelier photos, etc.

Voilà qui rappelle furieusement les teambuilding !

Non, pas du tout. Ce n'est pas la même chose. Les Français ont un sens aigu de la critique : lorsque c'est leur direction qui leur impose de "se réjouir tous ensemble", ils ont tendance à ne pas adhérer. La fête de l'entreprise ne sert pas à motiver des commerciaux à mieux vendre, mais à faire de l'entreprise un lieu de vie et de convivialité.

En savoir plus : www.jaimemaboite.com

LA LETTRE D’INFO

Inscrivez vous gratuitement pour recevoir les dernières astuces et conseils pour l’organisation de vos évènements professionnels

BESOIN DE CONSEIL ?

Appelez nos experts au
09 72 62 28 60
ou contactez-nous


Retour au sommaire du guide