09 72 65 92 01

Lexique de la Novlangue en entreprise

Ce monde merveilleusement parallèle qu’est l’entreprise a développé un langage bien particulier pas toujours compréhensible par qui n’est ni initié, ni bilingue. Pour vous aider à la compréhension de ce monde bien mystérieux où l’anglicisme est roi, voici un petit lexique…

ASAP : Cette expression « as soon as posible », d’origine militaire, est passée dans le jargon bureaucratique courant. Elle signifie « à faire le plus tôt possible ». Dans le contexte : « Le dossier X doit être rendu ASAP », sous-entend que le dossier X doit-être rendu avant-hier !

Avancer en marchant : Une autre manière de dire qu’il est plus judicieux d’agir pour avancer, plutôt que de causer. Bel exemple de pléonasme…

Brainstormer : Littéralement « tempête de cerveau ». Le concept ? Se réunir et laisser s’exprimer à haute voix sa créativité pour tout et n’importe quoi du moment que les idées sont originales : le nom du nouveau site, la couleur des sièges de bureau ou les motifs du papier peint.

Buzz : Inventer n’importe quoi du moment que ça fait parler.

Ca fait sens : Traduction littérale de l’anglais « to make sens » (fabriquer du sens donc !), cette expression est employée aujourd’hui à toutes les sauces : « Ce rouge pivoine, sur la maquette, ça fait sens », « Elle fait sens cette crevette dans la verrine d’avocat »…

Conf’call : Ou comment se faire les ongles en toute impunité en parlant boulot avec un interlocuteur situé à l’autre bout de la France. La conférence call a sonné le glas des déplacements professionnels !

call conf

Confusant : Vous pouvez toujours vous échiner à chercher dans le Petit Robert : ce mot n’existe pas ! Confusant n’est-ce pas ?

Copil, codir, coproj’... : « On se voit au prochain copil’ ? Ah non, suis-je bête, c’est au coproj’…Tu as prévenu les membres du codir’ ? » En d’autres termes ce sont les petits noms du comité de pilotage, du comité de projet et du comité de direction.

Deadline : Utilisée comme indication temporelle, cette formule signifie « temps limite ». Rassurez-vous, votre poste ne s’autodétruira pas si vous ne la respectez pas.

En phase : Expression signifiant « en harmonie ». Sauf que dire que vous êtes en harmonie avec la proposition Machin, ça fait ringard, soyons honnête !

Etre charrette : Etre super à la bourre.

Etre force de proposition : « Nous attendons de toi que tu sois force de proposition ». En d’autres termes, que tu sois créatif et impliqué dans ton travail, plus que de raison…ça sent le piège !

Feedback : Traduite littéralement, cette expression signifie « rétroaction ». Elle peut être utilisée pour vérifier si les objectifs fixés lors d’une réunion sont réalisés…ou pas !

Je reviens vers toi : Ca sonne comme une déclaration d’amour…Mais non ! Une périphrase très utilisée, tant dans le domaine du travail que dans la sphère perso signifiant, en gros, « je te rappelle ».

Je te reviens : Si si, ça existe. Comme dans l’expression : « Si je te reviens sur la prez’ avant jeudi ça ira ? ». A ranger dans les expressions qui ne veulent rien dire et se moquent de la syntaxe comme dans « au jour d’aujourd’hui ».

Next step : Parce que « prochaine étape » c’est super old school baby !

Prez’ :On se fait un déj’ autour de ta préz’ la semaine pro ok ?”…Ou comment gagner du temps – donc de l’argent – en raccourcissant les mots. C’est beaucoup plus dynamique et hype que de prononcer correctement une phrase complète !

Provoquer une réunion : La vie de bureau est devenue tellement difficile qu’on fini même par employer un vocabulaire guerrier dans un contexte sans rapport, et de provoquer en duel une pauvre réunion innocente.

provoquer reunion

Qui va bien : A rapprocher du terme « en phase ». Désormais, dans un document PDF, on glisse des p’tits graphiques « qui vont bien » !

Rétro-planning : Attention : gros vecteur de stress ! Entre aujourd’hui et la deadline, on entasse toutes les tâches dans un rétro-planning…et on prend des cheveux blancs au passage.

Shooter un mail : Emprunté au vocabulaire sportif, ce terme belliqueux montre à quel point vous respectez vos bases de données clients !

Team leader : Littéralement « Chef d’équipe », mais en anglais, ça en impose davantage.

To do : Cette expression signifie « à faire ». Et croyez-moi, on a tout intérêt à marquer les choses to do sur un post-it, sinon on risque de dépasser la deadline (et d’oublier deux-trois trucs to do en route !)

Updater : Littéralement « mettre à jour ». Utilisée à l’origine dans le langage informatique, cette expression squatte, depuis la langue professionnelle, au point d’aller jusqu’à « updater » les salariés sur des projets !

Win-win : Dans le langage bizness du jeune cadre dynamique, « win-win », ça sonne beaucoup mieux que « gagnant-gagnant »…

Workshop : Littéralement « les magasins du travail »…  Jolie expression cachant en réalité de longues réunions interminables, monothématiques et soporifiques, déguisées en « ateliers » afin de les rendre plus ludiques.

Yapuka : Comme dans « Ce qui serait bien, c’est que tu refasses entièrement la créa du site pour demain…Bon bah yapuka t’y mettre ! ». Une manière d’asséner une punition avec une pointe d’humour.